Étiopathe

Un métier : Etiopathe

Quel statut pour l’étiopathe ?

Image Etiopathe

Doctor examining patient’s feet and ankle

L’étiopathie est une thérapie manuelle née au début des années 80, inspirée des pratiques traditionnelles de ceux qu’on appelait avant les rebouteux. Aujourd’hui, la profession est officialisée depuis 1986. C’est dire que la liste des praticiens reconnus par l’Institut Français d’Etiopathie est envoyée au ministère de la Santé chaque année.
Toutefois, le diplôme délivré dans les facultés d’étiopathie n’est pas un diplôme d’Etat mais un Diplôme reconnu par l’Institut Français d’Etiopathie.

L’avenir de l’étiopathie

Selon une étude récente, il faudrait un étiopathe par ville pour 50.000 habitants. Pour atteindre ce chiffre, il faudrait encore créer plus de 700 postes d’étiopathes en France. Cela laisse un bel avenir pour les personnes désirant suivre un cursus en étiopathie. Bien que le statut juridique des étiopathes n’est pas encore tranché aux yeux de l’État, leurs pratiques peuvent devenir essentielles à l’heure du renouveau des médecines douces, ce qui explique sans doute que l’Administration, par décision du directeur du Régime Social des Indépendant, reconnait depuis le 20 avril 2015 aux étiopathes l’exercice d’une profession libérale de santé.

L’exercice de l’Étiopathie voit sa méthode unique et son enseignement unifié épaulés par une organisation professionnelle particulièrement rigoureuse. La profession s’est en effet structurée et disciplinée elle-même dès sa naissance, et veille depuis plus de quarante ans au respect de sa déontologie, apportant ainsi toutes les garanties aux patients qui font appel à ses membres pour soulager leurs maux. Créé en 1972, l’Institut Français d’Étiopathie (IFE), association professionnelle des étiopathes, regroupe ainsi tous les étiopathes reconnus en exercice. Il est aidé dans sa mission par le Registre National des Étiopathes, qui fait parvenir chaque année au ministère de la Santé la liste des étiopathes en exercice.

Les missions de l’IFE :

  • Assurer la représentation et la défense des intérêts moraux et matériels de la profession auprès des pouvoirs publics, des administrations et de tous organismes publics ou privés en relation avec la profession,
  • Développer la promotion de la profession,
  • Étudier les questions d’intérêt général, techniques, économiques, financières et sociales, concernant la profession,
  • Gérer le site internet institutionnel de la profession : etiopathie.com et la page Facebook (https://www.facebook.com/InstitutFrancaisEtiopathie). L’IFE bénéficie également du concours de l’Association pour le Développement de l’Étiopathie pour assurer la formation professionnelle des Étiopathes.

Image cervicales

COMBIEN COÛTE UNE CONSULTATION ÉTIOPATHIQUE ?

Les honoraires perçus se situent entre 40 € et 80 €, selon la région et la ville. La notoriété du praticien et son expérience sont également des facteurs à prendre en compte dans la détermination des prix pratiqués. Si les traitements ne sont pas remboursés par l’assurance maladie, en revanche de nombreuses mutuelles prennent aujourd’hui en charge ces consultations. Il est également possible de consulter dans des établissements de formation, ce qui facilite l’accès des soins aux personnes disposant de moyens financiers limités. Afin de garantir la sécurité des patients, les étudiants y sont encadrés par des étiopathes professionnels expérimentés.

Rémunération

En moyenne un Etiopathe gagne 1850 euros brut par mois en France

Une formation : Etiopathe

Cette formation se fait au travers des quatre facultés libres de Paris (1981), Rennes (1986), Toulouse (1996) et Lyon (2004), qui réunissent aujourd’hui près de 500 étudiants sur six années d’études. Tous déclarés auprès de leur rectorat respectif, ces établissements sont constitués en associations à but non lucratif avec un seul objectif de dispenser l’enseignement de l’Etiopathie, dans un cursus uniformisé correspondant à l’unicité de la méthode, garantissant une même qualité de soins et permettant aussi à l’étudiant de passer si nécessaire d’un établissement à un autre.

L’enseignement des matières fondamentales – anatomie, biologie, physiologie, anthropologie, médecine et radiologie – est dispensé par des formateurs hautement qualifiés, titulaires de Doctorat, d’Agrégation ou de HDR (habilitation à diriger des recherches) dans leurs spécialités respectives.Image Dos

L’enseignement de la méthode étiopathique est assuré par des étiopathes habilités. Son unicité garantit au patient de recevoir partout un traitement en tous points comparable. De nombreux stages et travaux pratiques, dont un stage hospitalier obligatoire en milieu urgentiste, complètent la formation des futurs étiopathes.

 
Études préparant au diplôme

Le coût de la formation est d’environ 6000 euros par an pendant 6 ans.

Après le bac

Quatre facultés spécialisées forment à la pratique de l’étiopathie en France. Elles sont ouvertes aux bacheliers sur titre, dossier et entretien.
Le cursus, mêlant théorie et exercices pratiques, est basé sur la compréhension du fonctionnement (biologie, physiologie, etc.) et du dysfonctionnement (pathologies) du corps humain. A l’issue de cinq années de cours à la faculté, les étudiants concluent leur formation par une année d’assistanat en cabinet assorti de la rédaction d’un mémoire.

Après un bac+2

Les titulaires d’un bac+2 dans le domaine scientifique ou médical peuvent intégrer la formation directement en 2e année sur titre, dossier et entretien. Les facultés d’étiopathie accueillent ainsi des étudiants issus de cursus de kinésithérapie ou de médecine.

Un cursus en 6 ans réparti en 3 cycles de deux ans

Le cursus est réparti en trois cycles représentant 3 250 heures de cours, stages et périodes d’internat. Cette formation comprend des cours théoriques et pratiques regroupés durant 35 semaines.

  • Le premier cycle regroupe les matières fondamentales nécessaires pour une connaissance approfondie du corps humain et des lois qui le régissent des heures d’anatomie, de biologie, de physiologie, puis de pathologie. A cela s’ajoutent de Image épaulenombreux travaux pratiques de dissection pour une compréhension de l’anatomie pratique et non seulement théorique.
  • Le second cycle aborde plus spécifiquement l’enseignement de la systémique et de la biomécanique, bases théoriques fondamentales permettant aux étudiants d’acquérir cette approche systémique et non plus analytique du corps humain, qui distingue l’Etiopathie des autres approches médicales. Le corps est étudié dans sa mécanique, dans ses régulations physiologiques, vasculaires, neurologiques et hormonales, tout comme sont étudiés les interactions entre les différents systèmes et le rôle particulier que joue la fonction temps.
  • Le troisième cycle comporte des cours de perfectionnement théorique et technique pour l’élaboration des diagnostics étiopathiques, ainsi que le perfectionnement aux techniques manipulatives.

LES FACULTÉS :

  • 1981 : Faculté d’Étiopathie de Paris (FEP), 44, rue de l’Ermitage, 75020 Paris
  • 1986 : Faculté d’Étiopathie de Bretagne (FEB), 6, rue André-Meynier, 35000 Rennes
  • 1996 : Faculté d’Étiopathie de Toulouse (FET), 39, avenue Crampel, 31400 Toulouse
  • 2004 : Faculté d’Étiopathie de Lyon (FEL), 16-18, cours Suchet, 69200 Lyon

L’ensemble des quatre facultés regroupe près de 500 étudiants, ce qui signifie que l’étiopathie, en plein essor, verra le nombre de ses praticiens doubler en France d’ici l’année

Niveau d’étude

BAC ou équivalent

Informations complémentaires

Site Etiopathie : www.etiopathie.com

Facebook : www.facebook.com/InstitutFrancaisEtiopathie