MEDECINE

Un métier : Médecin

Les missions de base sont la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies et des handicaps, ainsi que le soulagement des souffrances. Il peut mettre en ouvre l’ensemble des actes nécessaires à ces missions dans les limites de sa compétence. Son rôle est donc le maintien et la restauration de la santé au plan physique mais aussi psychologique, en collaboration avec les autres professions médicales et les professions paramédicales. Le médecin joue un rôle essentiel auprès des malades et de leurs familles, thérapeute, mais aussi confident. Il agit dans le respect du secret professionnel, de la vie humaine et de la dignité de la personne, conformément à un code de déontologie.

Les activités très diverses qu’un médecin peut développer donnent à cette profession des facettes d’exercice variées : certains sont essentiellement tournés vers les soins , généralistes ou spécialistes ; d’autres vers la prévention , auprès des enfants ou des travailleurs par exemple. Les médecins, par les connaissances qu’ils ont acquises dans les sciences du vivant, peuvent développer des activités de recherche médicale à l’hôpital, dans les grands organismes de recherche, à l’université ou dans l’industrie. Ils peuvent participer à la conception et à la mise en ouvre de programmes de santé publique . Enfin, les médecins peuvent développer des actions d’enseignement dans les programmes de formation des professions médicales et paramédicales.

Aptitudes

La profession médicale est un métier passionnant, aux lourdes responsabilités, demandant un profond investissement humain et un grand dévouement aux autres. Une actualisation permanente des connaissances est nécessaire devant l’évolution rapide des données de la science et des thérapeutiques. C’est aussi un métier astreignant, aux horaires non comptés avec des gardes nocturnes. Il demande, outre une bonne résistance physique, un bon équilibre psychologique, devant les décisions graves à prendre dans l’exercice de la profession.

Exercice professionnel

La plupart des diplôme obtenus à la fin du 3ème cycle des études médicales permettent l’exercice de la profession dans l’Union européenne.

Lieu d’exercice

–  Hôpital
–  Centre hospitalo-universitaire
–  Cabinet ou établissement de soins privé
–  Collectivités territoriales, Etat et organismes publics
–  Associations diverses
–  Organismes de recherche
–  Entreprises

Carrière

Il existe plusieurs types de carrières de médecin.

Tout d’abord, l’exercice salarié à l’hôpital à temps plein ou à temps partiel, pouvant relever de différents statuts : il s’agit principalement de médecins ayant le titre de praticiens hospitaliers (environ 35 000) admis sur concours dont le traitement brut annuel va de 46 000 euros au 1er échelon à 83 000 euros au dernier échelon pour un temps plein. Leurs activités sont tournées vers le soin, en médecine interne ou dans les diverses spécialités médicales (pédiatrie, cardiologie, chirurgie, anesthésie réanimation…). Certains praticiens hospitalo-universitaires dans les CHU (centres hospitalo-universitaires) partagent leurs activités entre le soin, l’enseignement et la recherche.

De nombreux médecins ont choisi le secteur libéral (cabinet ou établissement de soins privé) en médecine générale ou dans une spécialité ; ils sont rémunérés à l’acte. Certains médecins libéraux peuvent avoir une activité mixte à l’hôpital (mi-temps ou vacations), en tant que praticiens hospitaliers à temps partiel ou d’attaché.

Enfin, les médecins peuvent être salariés de nombreuses structures : collectivités territoriales (par exemple, médecins de protection maternelle et infantile), Etat et organismes publics (médecins fonctionnaires, médecins conseils des caisses d’assurance maladie), associations diverses (éducation pour la santé, lutte contre le cancer…), organismes de recherche comme l’INSERM, ou entreprises (médecins du travail, industrie pharmaceutique…).

La Formation

Les études médicales sont dispensées dans les unités de formation et de recherche de médecine. Elles se décomposent en trois cycles : le premier cycle d’une durée de deux ans, le deuxième cycle d’une durée de quatre ans et le troisième cycle, dont la durée varie entre trois ans (pour la formation des généralistes) et quatre ou cinq ans (pour la formation des spécialistes).

Divers

Les médecins doivent être inscrits, quel que soit leur mode d’exercice, au Conseil National de l’Ordre des Médecins.

Renseignements complémentaires :
Ordre national des médecins
180 boulevard Haussmann
75389 PARIS CEDEX 08
www.conseil-national.medecin.fr

Une formation : Médecin

Études préparant au diplôme

Les candidats doivent être titulaires d’un baccalauréat, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires, ou d’un titre admis en dispense du baccalauréat.
Attention : théoriquement, la formation est ouverte à tous les bacheliers. Cependant, on remarque que 95 % des étudiants qui réussissent le concours de fin de première année sont titulaires d’un baccalauréat scientifique.

Tout étudiant d’un établissement préparant à l’exercice des professions médicales, qui est soumis à l’obligation d’effectuer une part de ses études dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention ou de soins doit remplir les obligations vaccinales en vigueur contre la tuberculose, l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Études/Formation pour devenir Médecin

Pour exercer en tant que médecin, le diplôme d’Etat de docteur en médecine est obligatoire. Il est délivré à l’issue de la formation de médecin qui dure 9 ans pour un généraliste, et 10 ou 11 ans pour un spécialiste.

La 1ère année, la Paces (première année commune aux études de santé) est organisée en deux semestres. C’est l’année de la sélection sur concours. Le nombre de places est limité (numerus clausus). A titre indicatif : en 2012 : 7 500. Inscription : www.admission-postbac.fr

Les 2e et 3e années débouchent sur le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales).

Les 4e, 5e et 6e années permettent d’acquérir une formation médicale complète et de se préparer au deuxième barrage des études : les ECN (épreuves classantes nationales), clé d’entrée à l’internat.

L’internat en hôpital dure 3 ans pour les généralistes, 4 ans pour la plupart des spécialistes et 5 ans pour des spécialistes comme la chirurgie ou la médecine interne. Les spécialistes préparent un DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires).

En fin de parcours, les internes décrochent un DES (diplôme d’études spécialisées) qui valide leur compétence. Ils obtiennent le doctorat d’Etat de docteur en médecine après la soutenance d’une thèse.

A savoir : l’armée forme également des médecins à l’Ecole du service de santé des armées (ESSA). Un concours d’entrée à lieu chaque année www.esa.sante.defense.gouv.fr

Évolutions

Un médecin généraliste, après quelques années d’exercice en libéral, peut s’orienter vers la médecine de contrôle et de santé publique (Sécurité sociale) ou vers le secteur de la prévention (santé scolaire, PMI, médecine du travail…). Et pourquoi pas… le journalisme médical !

D’autres médecins spécialisés peuvent se tourner vers la recherche, s’ils sont admis dans certains organismes comme l’Inserm (www.inserm.fr) ou le Cnrs (www.cnrs.fr).

Pour un temps, le médecin, généraliste ou spécialisé  peut travailler en services d’urgence ou partir en missions humanitaires : www.msf.fr ; www.medecinsdumonde.org.

Salaires

En rapport avec son statut et son mode d’exercice, les rémunérations ou revenus d’un médecin peuvent varier énormément. Médecin contrôleur à l’ARS, de 1 700 à 4 800 € en fin de carrière ; généraliste (en libéral) : 5 700 € de revenu en moyenne ; stomatologue (en libéral) : 8 950 € de revenu en moyenne.

Sources : http://www.cidj.com/article-metier/medecin

Niveau d’étude

BAC ou équivalent

Diplômes obtenus à l’issue de cette formation

Le Diplôme d’Etat de docteur en médecine est délivré aux candidats ayant soutenu avec succès une thèse devant un jury présidé par un professeur de médecine. Ce diplôme n’ouvre droit à l’exercice de la médecine générale en France qu’après l’obtention de la qualification en médecine générale.

Divers

Renseignements complémentaires :
Ordre national des médecins
180 boulevard Haussmann
75389 PARIS CEDEX 08

http://www.conseil-national.medecin.fr