Ostéopathie

Présentation du métier d’ostéopathe

En fonction du motif de consultation, après un interrogatoire approfondi des troubles, douleurs, traitements déjà prescrits et antécédents médicaux de son patient, l’ostéopathe pratique un examen manuel très étendu pour établir un diagnostic ostéopathique. Cette phase préalable est essentielle avant de passer ensuite à la phase thérapeutique qui va agir sur la cause du ou des troubles fonctionnels.
Il pratique alors, par une palpation approfondie et minutieuse, des interventions manuelles qui se veulent douces et non-invasives pour le corps. Dans tous les cas, il a recours à des techniques manuelles d’ajustement des tissus, toujours soigneusement dosées.

Fiche Ostéopathe

Une profession : l’ostéopathie

L’ostéopathie est une profession aujourd’hui de plus en plus répandue dans le système de soins français. Représentant une discipline jeune et en plein essor, les ostéopathes avaient jusqu’à présent beaucoup de mal à définir précisément leur profession, ses tenants et aboutissants, ainsi que ses indications ou contre-indications. Mais à force de recherches et grâce aux données existant dans la littérature scientifique, l’ostéopathie est désormais définie, et ses actes reconnus.

L’ostéopathie est une profession préventive et palliative visant à prendre en charge les troubles fonctionnels du corps humain. Dès lors, l’ostéopathe se doit d’expertiser ces affections (encore trop souvent mal connues ou mal individualisées à partir du modèle anatomo-pathologique classique du monde médical), et de choisir la stratégie de traitement la plus adaptée pour son patient.

En effet, malgré la complexité du fonctionnement du corps humain, les troubles fonctionnels peuvent aujourd’hui s’expertiser de manière cohérente, rationnelle et scientifique.

Ainsi un peu comme celle d’un ingénieur, l’expertise de l’ostéopathe repose sur l’analyse de variables paramétrables présentes à l’état pathologique (notamment la douleur, ou le spasme musculaire), et de leurs conséquences directes sur la faculté à se tenir correctement ou à accomplir un geste (conséquences gestuelles et posturales).

Par cette expertise, il est même de prendre en charge le patient, et de choisir quelle sera la stratégie de traitement la plus adaptée (travail seul ou en collaboration avec d’autres professionnels de santé).

Enfin en amont de l’apparition d’une douleur, et de par son expertise du fonctionnement de votre corps, l’ostéopathe recherche les situations à risque pouvant faciliter l’apparition de ces troubles fonctionnels, et propose des solutions pour limiter ou faire disparaitre ces situations présentes au quotidien.

Le salaire moyen mensuel net

Concernant les ostéopathes exclusifs :

Le revenu annuel moyen des ostéopathes en 2014 d’après l’UNASA est de 26492 € soit 2207,66 € mensuels.

50% des ostéopathes ont des bénéfices inferieurs à 18 837 € et 25 % gagnent 7 745 € sur l’année soit 645,92 € mensuels. Les plus hautes rémunérations sont à 50 364 € soit 4197 € mensuels.

1⁄4 des ostéopathes gagne moins de 645,42 €, 1⁄4 des ostéopathes gagne moins de 1 569,75 €, 1⁄4 des ostéopathes gagne moins de 2 424,58 € et 1⁄4 des ostéopathes gagne plus de 4 197,00 €.

En comparaison avec les Kinés :

Quant aux masseurs-kinésithérapeutes, voici les chiffres :
Le revenu annuel moyen est de 41 347 € soit 3 445,58 € mensuels.
La moitié des kinés a des bénéfices inférieurs à 32 276 €. à 2 689,66 € net mensuels.
Les plus hautes rémunérations sont à 69 738 € soit 5811,50 € net mensuels.
1⁄4 des masseurs kinésithérapeutes gagne moins de 1644,50 €, 1⁄4 des masseurs kinésithérapeutes gagne moins de 2689,67 €, 1⁄4 des masseurs kinésithérapeutes gagne moins de 3626,75 € et 1⁄4 des masseurs kinésithérapeutes gagne plus de 5811,50 .

Le tarif moyen d’une consultation en ostéopathie tourne autour de 50 €.

Graphique comparatif

 

Le revenu moyen des ostéopathes peut paraître faible mais il s’explique par une augmentation très forte des jeunes diplômés depuis 2007. Ainsi, ces dernières années, le nombre de jeunes praticiens (donc en début d’activité) a largement pris le pas sur le nombre de praticiens installés et expérimentés. Forcément, le niveau moyen de rémunération s’en ressent.

La formation en ostéopathie

  • Un Enseignement de haut niveau pour un haut niveau de formation

Formation initiale en 5 ans après baccalauréat

Diplôme d’école agréée par le ministère de la santé, enregistré en ARS

  • Une exigence de Qualité et de Sécurité des soins pour le patient

Diagnostic d’opportunité : consiste à identifier le thérapeute le plus adapté pour soigner le patient, et de l’orienter si son cas ne relève pas de l’ostéopathie.
Diagnostic fonctionnel : consiste à caractériser le trouble fonctionnel et à identifier les facteurs de risque du patient pour mieux guider le traitement ostéopathique

Exercice exclusif et de premier rang, de l’ostéopathie, même s’il existe de plus en plus de possibilités de travailler au sein d’une entreprise au pour un club sportif en tant que salarié ou missionné.

L’Enseignement

Le développement des médecines complémentaires en général, et de l’Ostéopathie en particulier, a amené les Ostéopathes à des changements profonds en matière d’enseignement et de niveau d’expérience professionnelle requis, pour une garantie de compétence optimale au service des patients et de la population en France. L’enseignement s’est ainsi enrichi et progressivement structuré sur la base de recommandations instituant une harmonisation européenne.

Un standard académique d’obtention du diplôme d’ostéopathe a été élaboré, associé à un contenu clinique et des critères d’évaluation stricts et précis.

Le développement du bilan ostéopathique et l’application des techniques de traitement manuel ont créé la nécessité d’une approche épistémologique la plus critique et la plus analytique possible du patient, ainsi qu’un jugement plus affiné dans l’application du traitement et du pronostic ostéopathique.

L’objectif est donc de suivre les normes d’un enseignement européen commun de l’Ostéopathie aboutissant à un diplôme commun européen de 3ème cycle.

L’enseignement est aujourd’hui conforme et similaire aux standards européens et internationaux de l’enseignement ostéopathique des pays où l’Ostéopathie est officiellement reconnue.

  • Fondements du programme d’enseignement

L’enseignement est dispensé dans des locaux exclusivement adaptés à l’enseignement ostéopathique. Les membres du corps enseignant sont issus d’un cursus scientifique, médical, ou ostéopathique.

La maquette de formation est imposée par le ministère de la santé et comprend 4860 h de cours dont 1500 h de formation pratique clinique. Cette formation doit être dispensée pour au moins les deux tiers de sa durée dans le cadre d’une clinique interne à l’établissement, et chaque étudiant doit avoir effectué au terme de son cursus un minimum de 100 consultations.

Cette formation se décompose en unités de formation dans les domaines suivants :

1- Physio-pathologie et pharmacologie ;
2- Appareil locomoteur, fonctions normales et pathologiques ;
3- Système nerveux central et périphérique, fonctions normales et pathologiques ;
4- Appareil ostéo-articulaire, fonctions normales et pathologie rhumatismale ;
5- Appareils cardio-vasculaire et respiratoire, fonctions normales et pathologiques ;
6- Psycho-sociologie et aspects réglementaires.

Elle porte aussi sur les concepts et les techniques de l’ostéopathie.

Le contenu et la durée des unités de formation ainsi que les modalités de leur validation sont définis par arrêté du ministre chargé de la santé.

Le diplôme est délivré par les établissements agréés mentionnés dans le paragraphe suivant.

La Formation par Passerelles

La Formation Initiale par Passerelle est uniquement accessible aux professionnels de santé titulaires d’un Diplôme d’Etat de Santé Publique : ainsi les médecins, en kinésithérapeutes, sages-femmes, podologues et personnels infirmiers ont accès aux études selon des modalités définies par voie réglementaire. Le nombre d’heures de cours pour chacune de ces professions est fixé, quelle que soit l’expérience professionnel du candidat et quelle que soit l’école d’ostéopathie visée.

Toutefois, d’autres passerelles sont possibles, à la discrétion du chef d’établissement en ostéopathie, en fonction du cursus antérieur du candidat. Par exemple, les étudiants ayant validé une 1ère année de PACES se voient octroyer la validation automatique de certaines matières.

Liste des écoles d’Ostéopathie Agréées par le Ministère pour la rentrée 2015

Devant l’offre de formation pléthorique et malheureusement de niveau très disparate de la formation, il est important de veiller au respect de certains critères de qualité d’enseignement : durée réelle des études, qualification et expérience des enseignants, qualité de la formation pratique clinique (nombre de consultations, lieux de consultation), partenariats professionnels, académiques ou scientifiques, inscription au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), outils et moyens pédagogiques (notamment le respect du nombre de 25 étudiants maximum par TD ou TP), outils et moyens dédiés à la recherche…

La liste des écoles agréées jusqu’au 31 août 2020 :

– Collège ostéopathique Sutherland de Strasbourg
– ITO – Bordeaux
– Institut d’Ostéopathie de Rennes (IOR)
– Institut Supérieur d’Ostéopathie Paris – CETOHM-FI (ISOP)
– Collège Ostéopathique Européen (COE)
– Ecole Supérieure d’Ostéopathie (ESO SUPOSTEO)
– Ecole d’Ostéopathie de Paris (EO Paris)
– Conservatoire Supérieur d’Ostéopathie Paris (CSO)
– Centre Européen d’Enseignement Supérieur de l’Ostéopathie Paris (CEESO Paris)
– Institut Dauphine d’Ostéopathie (IDO)
– Institut Supérieur d’Ostéopathie du Grand Montpellier (ISOGM – IFBO)
– Institut Supérieur d’Ostéopathie (InSO Lille)
– Institut de Formation en Ostéopathie du Grand Avignon (IFO-GA)
– Collège Ostéopathique de Provence Aix-Marseille
– Institut des Hautes Etudes Ostéopathiques – IDHEO Nantes
– Institut Toulousain d’Ostéopathie (ITO)
– Conservatoire Supérieur Ostéopathique Toulouse (CSO-Toulouse)
– Centre International d’Ostéopathie (CIDO)
– Centre Européen d’Enseignement Supérieur de l’Ostéopathie Lyon (CEESO Lyon)
– Institut Supérieur d’Ostéopathie Lyon (ISOSTEO Lyon)

La liste des écoles agréées jusqu’au 31 août 2021 :

7 écoles complémentaires proposant une formation initiale en ostéopathie ont été agréées par le Ministère de la Santé à partir de la rentrée 2016 pour 5 ans.

  • Ecole Européenne d’Ostéopathie (OSCAR)
  • Institut d’Ostéopathie de Bordeaux (IOB)
  • Collège Ostéopathique du Pays Basque (COPB)
  • Andrew Taylor Still Academy (ATSA)
  • Institut de Formation Supérieure en Ostéopathie (IFSO)
  • Ecole Danhier d’Ostéopathie (EDO)
  • OSTEOBIO

Liste et coordonnées des écoles d’Ostéopathie agréées

  •  

Informations complémentaires

– AFO (Association Française d’Ostéopathie) : 1ère association socio-professionnelle reconnue par l’Etat en 2002, (Association Française d’Ostéopathie) : www.afosteo.org

– SFDO (Syndicat Français des Ostéopathe) : http://www.osteopathe-syndicat.fr/

– Chambre nationales des Ostéopathes : http://chambre-osteo.com

– Syndicat de Médecine Manuelle-Ostéopathie de France (SMMOF)  : http://www.smmof.fr/

– Syndicat National des Médecins Ostéopathes : http://www.syndicatdesosteopathes.org/